7 October 2008

Koishikawa rime avec Sakura ...

Un blog .... un blog ... mais oui bien sur, j'ai un blog. Je suis comme tout le monde, je suis "hype", je raconte ma vie extraordinaire et mes pensées hautement philosophiques que je partage avec le monde pour l'éclairer. En fait non, je ne le mets jamais à jour, toujours trop de choses à faire et découvrir pour prendre 5 minutes pour y laisser un message. J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui y réussissent, ce n'est définitivement pas ma tasse de thé. Bref passons, j'avais promis des Sakura en voilà quelques uns pour commencer.

L'une des saisons les plus importantes au Japon est celle s'étalant de la fin du mois de Mars à la moitié du mois d'Avril. Cette saison voit la floraison des cerisiers japonais, qui se couvrent alors de fleurs blanches. L'arbre est stérile et ne produira pas de fruit, bien dommage vu le cours de ce fruit frais dans cette contrée. Cependant, c'est l'occasion de se réunir avec les amis, famille, collègues de boulot pour pique-niquer sous cet arbre symbole du retour du printemps et des beaux jours; symbole également de l'année financière au Japon et donc le départ pour une nouvelle année.



Dans notre quartier, à quelques enjambées de chez nous, se trouve "Sakura" Dori, rue portant bien son nom et qui se pare donc de ces fleurs blanches (enfin ce n'est pas le vrai nom de la rue, bien plus compliqué que ça "Harimzaka" mais c'est pour l'histoire). La route à cette période se ferme donc aux voitures et c'est l'occasion de ressortir les bâches en plastique si typiquement japonaises que l'on s'empresse de placer sous un arbre pour réserver l'emplacement. Et le plus incroyable c'est que ca marche, personne ne viendra empiéter votre territoire nouvellement conquis, quel savoir vivre !!!



Les territoires sont rapidement conquis et contrairement à Risk pas de difficultés pour réussir à garder l'Eurasie. On y reste pour la journée, l'occasion de boire de la bière ... beaucoup de bière. Au soir, toujours autant de monde sera là et c'est pareil à travers tout le japon. Même les sumotoris s'accordent un repos bien mérité hors de l'étable ( pas des chevaux, mais des bêtes de somme pour sur).



C'est donc également l'occasion pour le quartier pour organiser des animations pour les enfants. Tout d'abord la rivière artificielle qui borde les cerisiers est rédemarrée à cette occasion, l'occasion pour les enfants de s'y jeter et de confirmer le célèbre adage: L'eau, ça mouille. Egalement une fanfare ...





(Je pense que sur la troisième photo, la petite fille se prend pour une grenouille, surement un effet secondaire après avoir croisé mon regard).

L'autre attraction majeure pour les enfants c'est la présence d'une ménagerie. Au Japon même à la campagne on a assez peu l'occasion de voir des fermes, les animaux viennent donc aux enfants, effrayés pour les uns, fascinés pour les autres (enfin plutôt dans l'ordre inverse pour les photos):


Seuls les lapins ont compris le danger potentiel de l'enfant japonais !!! "Run and Hide for Your Life" peut on les entendre hurler en langage lapin (oui je parle couramment ce langage). Une bouteille de Pocari Sweat à celui qui me donne le nombre de lapins sur la photo.



Une bien belle journée au pays des Sakura ...Allez, une dernière photo avant de clore ce post un peu plus long qu'à l'accoutumée.



Greg aka,
Super Kaeru.

1 comment:

le gourou said...

je ne sais pas quel gout a ta boisson mais je joue le chiffre 8 pour tes lapins ! remarque , un bon bourgogne avec un bon lapin bien cuit , ça peut le faire...
A + petit bloggeur
Le Gourou